• Calam Media

La mosquée harcelée par Christian Estrosi retrouvée saccager

La mosquée En-nour de Nice a été saccagée avant-hier par un individu qui a été depuis interpellé. Le recteur de la mosquée Mahmoud Benzamia, réclame des renforts policiers : « Je pense qu'il s'agit d'un acte prémédité et cela peut se reproduire. Il faut vraiment que les autorités réagissent, la communauté musulmane est ciblée, les lieux de cultes sont donc des cibles potentielles. Nous souhaitons qu'un dispositif de sécurité soit mis en place particulièrement le vendredi et les jours de fêtes… »








La mosquée En-nour est depuis de longues années harcelée de procédure par le maire de Nice Christian Estrosi, qui refusait sa construction. Il a multiplié les recours afin d’en empêcher l'ouverture, indiquant que des fonds pour sa construction provenait de l’Arabie Saoudite, un État « qui prône la charia » a t-il dit en se justifiant. Un argument qui laisse perplexe quand l’on sait que la France est l’un des principal vendeur d’arme au royaume Saoud et que l’on a jamais entendu le maire de Nice s'exprimer à ce sujet. Pour se défausser de toute accusation d’islamophobie, Christian Estrosi disait alors qu’il avait reçu le soutien du recteur de la mosquée de Paris Dalil Boubakeur dans cette « croisade » administrative.

Ces dernières années, Christian Estrosi a fait multiplier les enquêtes et a même annoncé vouloir créer une crèche en lieu et place de la mosquée. Il avait fait une demande d’expropriation au préfet des Alpes-Maritimes qui l’avait alors débouté. Lorsque le Conseil d’État l’a contraint à signer l’acte d’ouverture, il a refusé, assumant fièrement se mettre dans illégalité. Christian Estrosi aurait dépensé plusieurs dizaines de milliers d’euros en frais d’avocat afin de nuire à la mosquée En-nour. En vain. Hier, il disait « condamner » son saccage.

Nul doute que les accusations publiques que le maire de Nice a porté contre l’édifice et le climat délétère qui en a résulté ont fait germer des pensées négatives et violentes chez de nombreux administrés…

53 vues0 commentaire