• I.S

« Amour, gloire et mosquées » S18E03 VOSTFR

Sur le groupe Facebook CALAM, nous avons l’habitude de suivre notre feuilleton à suspense « Amour, gloire et mosquées ». Une série initiée en 2003, dont nous débattions des différents scénarii mis en place saison après saison par la boite de production « Ministère de l’Intérieur ». Nous ironisions sur le - mauvais - jeu d’acteur des protagonistes, sur la teneur de leurs cachets ect.

« Amour, gloire et mosquées c’est un peu la telenovela qui sent le couscous-merguez dont les ingrédients de piètre qualité la rend insipide, mais à laquelle on avait finit par s’accoutumer. Toutefois, force est de constater que notre programme est en danger et que le clap de fin est proche. Covid oblige, les 8 premiers épisodes de la saison 17 avaient été extrêmement ennuyeux, mais à partir du discours des Mureaux, les 4 derniers de 2020 avaient laissé présager de nombreux rebondissements à venir. Et les promesses ont bien été tenues ! Le duel entre John-Bryan Moussaoui et Chemseddine-Kevin Hafiz pour la plantureuse Cihef Sihem a depuis atteint une intensité inédite.


Les deux hommes sont des piliers historiques du show. Au rythme des saisons, leur relation n’a cessé de se dégrader pour le plus grand bonheur des téléspectateurs qui rêvent ouvertement de voir le programme prendre fin.

Le nouveau showrunner Emmanuel Macron est pour beaucoup dans cette situation conflictuelle en ayant voulu organiser des sessions de travail hors caméra entre les acteurs. Pourtant, on le lisait depuis des années dans Gala, Paris Match, Closer ect. : les acteurs se détestent cordialement et se toléraient à peine sur les plateaux de tournage.


On peut aussi noter l’effet très négatif du changement d’agent de Chemseddine-Kevin Hafiz. En engageant Mohamed Sifaoui, il était évident que la carrière personnelle de Chemseddine-Kevin Hafiz ferait un bon en avant, mais à quel prix ? Le Mino Raiola de la mosquée de Paris a la fâcheuse tendance de détruire tout ce qu’il touche. De là à dire que la destruction du CFCM était son objectif, c’est un pas que je ne franchirai pas. Gilles-William Goldnadel peut donc replacer son Montblanc dans son étui en python albinos et se reconcentrer sur la rédaction de sa prochaine tribune pour Valeurs Actuelles : « L’Islam est un cancer, les musulmans en sont les métastases ».

Pour en revenir à nos tourtereaux, celui qui a dégainé le plus vite est Chemseddine-Kevin Hafiz. Fin décembre, il déclarait : « J'ai décidé […] de ne plus participer aux réunions qui visent à mettre en œuvre le projet du Conseil national des imams et de geler tous les contacts avec l'ensemble de la composante islamiste du CFCM […] Des membres de la mouvance islamiste sont allés jusqu’à réaliser des manipulations médiatiques, salissant notre honneur et, dans le contexte, mettant ainsi notre vie en danger […] Cette composante islamiste agissante au sein du CFCM œuvre, comme à son habitude, en coulisses et en surface, pour saborder toutes les initiatives […] Je refuse de voir des cercles malveillants transformer l’islam, une religion paisible, en une idéologie de combat... »Ca pique fort. A l’heure actuelle, en terme d’effet médiatique, se faire qualifier d’islamiste ou de négationniste c’est kif-kif.

Chemseddine-Kevin poursuit sur sa lancée et accorde une interview au journal d’ultra-gauche MédiapartCharlie Hebdo afin de clarifier la situation : « La seule vertu de ce projet de charte est d’avoir montré les positionnements de chacun. »Excellente stratégie qui pourrait se résumer de la façon suivante : « Je suis un républicain, ce sont des islamistes. Via mes prises de positions médiatiques, je met la pression sur la boite de production afin d’écarter une partie du casting. »

Forcement, John-Bryan Moussaoui - que nous appellerons désormais Bryan - a dû rappliquer aux attaques de Kevin, car à ce rythme, les soirées pistaches et noix de cajou à l’Élysée allait être un lointain souvenir. Et ça, c’est carrément intolérable car Bryan adore les noix de cajou.


Sur Franceinfo le 29 décembre 2020, Bryan l’a joue coopératif. D’ailleurs collaborer il aime beaucoup. Serein, il montre pa-patte blanche : « Si ces accusations de manipulation sont avérées, je serai le premier à en tirer toutes les conséquences et convoquer immédiatement le conseil d’administration du CFCM pour prendre les mesures qui s’imposent. »

Je vais vous la traduire à nouveau : « Cher Kevin, tu as dis que nous aurions poucave à Médiapart des éléments au sujet de la charte des Imams et que nous serions, sacrebleu, des... islamistes. Donnes des blases si t’es bien un mangeur de pistache. ». Grosso modo cela pourrait se résumer à ça, même si en réalité Kevin à tendance à se ruer sur les canapés au saumon-aneth plutôt que sur les fruits secs et les graines oléagineuses. Bref, c’est à peu près dans ce climat de forte tension que se terminait la saison 17 et que débutait la 18ème.

Une tension forte, certes, mais qui ne débouchait sur rien. Selon Gilles Verdez, expert du petit écran et en stratégie vaccinale, cette inertie a probablement lassé les téléspectateurs qui, pour beaucoup, ont migré vers « Les marseillais à Dubai ». Ce programme riche en trahisons, en histoires d’amour, en clashs, en larmes et même désormais en sorcellerie, à su captiver les déçus. Le programme de W9 a su se réinventer et créer le buzz alors que celui du ministère de l’Intérieur patauge dans la semoule depuis un trimestre. Mais ça, c’était avant que l’on apprenne dimanche que Kevin et 3 autres acteurs (soit 4 sur les 9 !) quittaient la série afin d’en créer une nouvelle. On ne sait que peu de chose sur ce nouveau programme mais le communiqué des frondeurs laisse entrevoir un indice de taille : « Cette démarche a pour objectif de mener une réflexion approfondie pour la refondation de la représentation du culte musulman en France pour mieux servir les musulmans de France […] qui permettra l'émergence d'une structure représentative du culte musulman en France capable de répondre aux attentes et aspirations des musulmans de France... »

Une structure représentative du culte musulman en France ? La série se place clairement dans le registre ambitieux de la science-fiction. Elle aura donc à batailler en 2021 avec des poids lourds comme « The falcon and the winter soldier », « The Mandalorian » ou encore « The Witcher ». D’apres le site Allociné, des rumeurs persistantes indiquent que la vedette du « Mur de Merlin » Hassen Chalghoumi a été approché pour tenir un des rôles phares de cette nouvelle serie mais à ce jour aucune confirmation de la part de l’intéressé.

89 vues0 commentaire